Notre histoire

1950
Ouverture de la boucherie charcuterie

Ouverture de la boucherie charcuterie

de Mr Marcel Blandin à la Chaise Baudouin

1980

Reprise de la petite boucherie familiale

par Jean Luc Blandin et création de « La Chaiseronne » avec une politique basée sur :

  • La sélection de la viande à la production : dès le début, elle nous permet d’afficher sur le lieu de vente le nom du producteur, l’âge de l’animal, son numéro et sa race. Ceci aura pour effet de responsabiliser l’éleveur.
  • L’adaptation de la boucherie traditionnelle au nouveau mode de consommation de la viande en milieu rural avec la généralisation de congélateur familial.
  • Une démarche vers le client :

⇒Marché locaux
⇒Restauration collective et commerciale

1990

Étape importante pour La Chaiseronne

avec la construction du bâtiment de Brécey, un outil indispensable pour le développement de la société.

 

1995

Développement régulier de l’entreprise

et création des plats cuisinés pasteurisés destinés à la Restauration Hors Foyer.

 

 

1999

Suite à des problèmes familiaux très graves chez Mr Blandin

l’entreprise a vécu sur ses acquis, en faisant bien son métier sans rechercher de nouveaux clients ou développer de nouveaux produits.

2003

Le 13 Mai, un incendie détruit la totalité de l’unique site de production de l’entreprise.

L’activité de base a pu être maintenue grâce à la volonté et le dynamisme du personnel et le soutien de 2 collègues qui nous ont prêté une partie de leur site de production. Il n’y a pas eu de rupture de livraison de nos clients.

2004
Le 1er Mars, mise en service du nouveau site de production

Le 1er Mars, mise en service du nouveau site de production

après 5 mois de travaux

2005

Création et mise au point de la gamme appertisée « Les Marmites et Terrines d’Augustine ». Agrément de cette gamme à la marque « Gourmandie »

marque collective Normande garantissant aux consommateurs la Saveur, la Qualité et l’Origine Normande. Aujourd’hui, cette marque rassemble 104 entreprises agro-alimentaires et plus de 300 produits dont plus de 25 produits Chaiseronne.

 

2006

Début de mise en marche auprès d’épiceries fines et démarches pour obtenir les référencements régionaux de la gamme appertisée en GMS

(Carrefour, Auchan, Leclerc, Monoprix, Cora…)

Depuis, les « Marmites et Terrines d’Augustine » connaissent chaque année un développement important de leurs ventes.

2011

Extension de l’unité de production

pour poursuivre le développement de la gamme appertisée.

Démarche afin de suivre les lignes directrices de la norme IFS par le service qualité.

 

 

2012
Suite à une demande du Québec (Canada) sur la gamme appertisée

Suite à une demande du Québec (Canada) sur la gamme appertisée

l’entreprise s’ouvre à l’export et envoie ses premières commandes en dehors de France.

2014

Une année riche en récompenses

  • Fournisseur de la viande au repas des chefs d’États au château de Bénouville (14) le 6 juin
  • Jean-Luc Blandin reçoit le titre de chevalier de l’ordre du mérite agricole le 21 juillet
  • Remise du diplôme du développement durable et responsabilité sociétale par l’ANEA en septembre
  • Lauréat 2014 du trophée des entrepreneurs de la manche catégorie « Valorisation des ressources maritimes et agricoles » le 4 décembre

 

2015

L’entreprise poursuit son développement avec une croissance de +6% en 2014 et +13% en 2015.

2017

Août : Retransmission de l’entreprise

avec l’entrée au capital d’Hervé Blandin et Guillaume Vimond. Début de la cogérance à 3 : Jean Luc Blandin, Hervé Blandin, Guillaume Vimond.

Une nouvelle histoire est à écrire avec de nombreux projets à mettre en place…

 

2018

La Chaiseronne évolue afin de rester performante

  • Agrandissement et réorganisation de l’atelier fabrication
  • Extension des locaux administratifs (vestiaire, bureaux, salle de réunion)
  • Réagencement magasin et façade

 

2018

Nouvelle charte graphique et nouvelle communication

  • Nouveau logo
  • Nouvelles étiquettes « Marmites et Terrines d’Augustine » (avec des couleurs plus actuelles et plus visibles : rose pour le porc, rouge pour le bœuf, saumon pour l’agneau, jaune « vanillé » pour les desserts… et des croquis des ingrédients principaux mis en avant dans chacune des recettes)
  • Nouveau site internet
  • Nouveau flocage des véhicules